Avant de procéder à la création d’une SAS, différentes actions doivent être menées afin de faire valider votre choix et de procéder à la déclaration officielle de votre entreprise. Une SAS se démarque par sa largesse dans la rédaction de statuts et son fonctionnement, il faudra nommer un président qui deviendra le responsable de l’entreprise et prendre les grandes décisions dans l’entreprise. Sachant qu’un président est avant tout un associé, sera-t-il rémunéré comme tout salarié ? Comment sera-t-il rémunéré ? Notre article a décidé d’éclairer sur ses différentes questions.

SAS : avantages pour les entreprises en France

Une entreprise SAS bénéficie de plus de flexibilités que toute autre forme juridique en France. S’il faut au moins deux associés pour constituer une SAS, vous n’avez aucune limite concernant le nombre d’associés. Vous pouvez lire la suite ici quant à la constitution d’une SAS.

La responsabilité des associés étant limitée, ils n’ont aucune crainte à avoir au sujet de leur patrimoine personnel. Tout dysfonctionnement suscitant des dettes impayées sera amputé uniquement de leur apport respectif dans la constitution du capital social. Pour constituer le capital social, les associés ont le choix entre l’apport numéraire (argent, chèque…), l’apport en industrie (compétence, savoir-faire…), ou l’apport en nature (local, équipement…). Les associés bénéficient également d’une grande liberté dans la rédaction de statuts, mais il est recommandé de faire appel à un notaire pour authentifier vos documents.

Par la suite, il faudra choisir le siège social avant de déclarer l’entreprise. Parmi les lieux à choisir pour domicilier une SAS, vous avez le choix entre le domicile du gérant de la SAS ou un local choisi par l’entreprise. L’autre particularité d’une SAS est la couverture sociale des associés. Aussi bien les associés que le président bénéficient de salaires, mais aussi de différentes primes comme tout autre salarié.

Que savoir sur la rémunération du président d’une SAS ?

Le président d’une SAS est rémunéré en fonction de son statut d’associé et de salariés. Il perçoit des dividendes en fonction de son apport dans le capital social. À chaque fois, que l’entreprise réalise des bénéfices, elles sont distribuées aux différents associés. Ces primes de dividendes sont cumulées à son salaire et ses primes en fonction de son titre dans l’entreprise. Pour bénéficier de toutes ses rémunérations, il faudra cumuler le mandat de responsable d’une SAS et d’un contrat de travail.

Il n’est pas obligatoire pour un président de bénéficier d’un salaire, si les primes de dividendes suffisent pour couvrir ses dépenses, il peut refuser le salaire. Ces cas sont rares ou sont remarqués durant les premières années d’exercice de l’entreprise avec pour objectif de diminuer les charges de l’entreprise.

Il peut arriver que les actionnaires fixent le salaire du président en fonction de ses compétences et de son implication dans l’entreprise. La décision serait prise après une assemblée générale après les votes des associés.